Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

J'ai donc pris l'habitude de rencontrer de temps en temps le député de Vendôme. Lorsque l'on a 18 ans, c'est toujours impressionnant d'être accueilli dans un bureau au parquet qui sent la cire, des fauteuils et un mobilier plutôt traditionnels, je ne saurai dire de quel siècle est le style, mais l'apparât, sans être flamboyant est solennel.

Jean Desanlis est quelqu'un de chaleureux sans être expensif outre-mesure, à l'image des paysans du Vendômois qu'il connaît tous et dont il arpente les exploitations depuis qu'il est vétérinaire. Sa connaissance de la ruralité et des questions agricole, son écoute, sa disponibilité et une présence qui ne s'est jamais démentie sur le terrain, fond de Jean, un député enraciné, indéboulonable. Même Robert Girond, Conseiller général socialiste de Vendôme, grande figure politique locale, s'y est cassé les dents en pleine vague rose de 1981.

En 1993, Daniel Chanet, maire de Vendôme depuis 1989, en pleine ascension politique, pourtant fera pâle figure. Le député sortant réalise presque 60% au second tour et 8.000 voix d'avance sur son challenger.

Je suis la campagne avec intérêt mais en Loir-et-Cher c'est surtout à Blois que se focalisent les enjeux et les regards. Jack Lang, Ministre historique de François Mitterrand qui a conquis Blois aux dernières municipales, est en difficulté fance à Jacqueline Gourault, militante centriste de la première heure, candidate de l'union pour la France, label électoral des candidats investis par le RPR et l'UDF à l'époque et qui est arrivée en tête au 1er tour avec quelques dizièmes de voix d'avance (34,90% contre 34,37% réalisé par Jack Lang).

La campagne est l'occasion de la venue de personnalités politique nationales comme Pierre Méhaignerie. J'assiste au meeting qui fait salle comble à Villebarou où se trouvent tous les leader départementaux de la droite et du centre. Je reconnais quelques têtes connus croisées à Vendôme. Je suis assis à côtés de militants gaullistes venus de Saint-Amand longpré et d'Azé.

La conversation s'engage avec André Leballeur, gaulliste historique, adhérent du RPF en 1947, ancien de la 2e DB, les cheveux blancs tirés en arrière, l'oeil malicieux et la voix rocailleuse. Il me raconte son épopée de jeunesse. Il est le délégué locale de Vendôme, il me propose de passer le voir quand je veux.

Je croise Jacqueline Gourault, me présente comme étudiant, je suis en première année de droit à l'antenne universitaire de Tours, lui souhaite bonne chance et indique que je suis interessé par ce qu'elle fait, ce qu'est l'UDF. Je ne me sens ni centriste, ni gaulliste. J'aime bien Raymond Barre dont je lis les cours d'économie politique. Elle me présente son fils, Emmanuel, qui s'occupe des jeunes centristes. Je laisse mes coordonnées téléphoniques. Je ne serai pas rappelé. André Leballeur, lui, me recontactera.

Au second tour, Jacqueline Gourault réalise 48,6%. Une presque victoire. Le recours et l'invalidation de Jacques Lang qui est prononcée pour des irrégularités diverses -notamment la taille des affiches- lui permettront d'être largement réélu dans la législatives partielle qui suit en 1994 avec près de 60% des voix. Les électeurs n'aiment pas être déjugés par les procédures, fussent-elles juridiquement fondées.

Nous sommes à un an des élections présidentielles. Je suis en Licence de droit à Poitiers.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de pascalbrindeau
  • Le blog de pascalbrindeau
  • : partager mes idées, mon action d'élu local de Vendôme et du Vendômois.
  • Contact

Pour me contacter

BP 80054 - 41102 VENDOME CEDEX 

02 54 89 42 02

pascalbrindeau.depute41@gmail.com

     

Je reçois sur rendez-vous

Recherche

Liens