Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 09:48

Pour un plan d’urgence économique pour Vendôme 

Lettre ouverte à Catherine Lockhart

Vendôme, le 1er mai 2013

Madame,

A l’image de la France toute entière, Vendôme et son bassin d’emploi sont très durement touchés par la crise économique et sociale qui ne cesse de s’aggraver.

·     Le chômage a augmenté de 17% à Vendôme en 2012

Dans notre ville et son agglomération, qui bénéficiaient en 2007 d’une situation favorable avec un taux de chômage de 5,9%, celui-ci a progressé en 2012, 60% plus vite qu’au plan national. Le taux des personnes sans emploi atteint désormais 8,8%. A ces statistiques, il faut ajouter que 800 personnes vivant à Vendôme ou à proximité travaillent à Paris et que le nombre des actifs est moins élevé à Vendôme, que dans les bassins blaisois ou romorantinais du fait d’un vieillissement plus rapide de notre population.

Les fermetures d’usines et les départs d’entreprises, Thyssen, Vendôme Fermetures, MD impression, Alliance Support Services, se sont accumulées ces dernières années sans être remplacés. Durant votre mandat, Vendôme aura connu une véritable « explosion du chômage » comme le relève un article du journal Le Monde daté du 27 février dernier.

En votre qualité de présidente de la communauté de communes et premier magistrat de notre ville, vous en portez une responsabilité directe pour ne pas avoir pris la mesure de l’extrême gravité de la situation.

Première inquiétude de nos concitoyens, elle est aussi la première cause des situations de précarisation et d’exclusion sociale, de baisse du pouvoir d’achat et d’accroissement du surendettement que nous constatons.

Cet état de fait d’une ampleur inégalée appelle la mobilisation de tous les acteurs publics afin de préserver ce qui peut l’être et mettre en œuvre les instruments et politiques de soutien aux créateurs d’emplois que sont les entrepreneurs, les artisans, les commerçants et les professions libérales.

·     L’action économique ne représente que 2% du budget de notre intercommunalité

Durant votre mandat, la politique économique, première compétence légale de l’intercommunalité a été sacrifiée : moins de 2% du budget total, fonctionnement plus investissement, que vous avez fait voter pour 2013 à la Communauté du Pays de Vendôme sont consacrés à l’action économique.

Votre engagement -à notre demande insistante- de développer une politique de marketing territorial, que nous envisageons, pour notre part, à l’échelle du pays Vendômois, n’a consisté qu’à l’embauche de deux chargés de missions qui se sont succédés, sans résultat.  Aucune action ou orientation concrète n’a été présentée à ce jour à notre conseil de communauté.

La politique de services aux entreprises qu’elles soient émergentes, en développement, ou innovantes, mise en place dans de nombreuses collectivités n’existe pas au sein de notre intercommunalité.    

En matière touristique qui est l’une des principales potentialités de création de futurs emplois, une fois la nouvelle gouvernance de l’Office du tourisme que vous avez imposée, excluant les bénévoles de la gestion de celui-ci, aucune politique offensive et concertée avec les autres opérateurs du territoire n’a pour le moment vu le jour.

Les investisseurs économiques ne peuvent bénéficier d’infrastructures de nouvelles technologies avancées sur nos zones d’activités. Une démarche ambitieuse concernant le Très Haut Débit via la fibre optique pourrait pourtant donner un avantage relatif à notre bassin.

Madame, l’économie et l’emploi seront au cœur de la prochaine campagne municipale. Nous débattrons de nos orientations respectives.

·     Il faut travailler en partenariat avec les autres intercommunalité, le Conseil général et la Région

La gravité de la situation à Vendôme et dans notre bassin de vie appelle une vraie réaction, un plan d’urgence et un partenariat étroit entre les différentes collectivités territoriales, communes, communautés de communes, Département et Région autour de l’objectif commun d’aider au retour de la compétitivité et de la croissance de notre territoire vendômois.

A l’inverse de votre posture d’opposante au Conseil général et d’opposante aux intercommunalités qui entourent notre territoire, nous proposons la concertation et un partenariat renforcé entre tous les acteurs publics territoriaux. Il en va de l’intérêt de Vendôme, il en va de l’intérêt des Vendômois. 

Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 10:27

Voici les manifestations auxquelles je participe cette semaine.

- lundi 29 avril : 17h45 assises du Loir-et-Cher à Blois, cinéma les Lobis

- mardi 30 avril : 17h30 conseil d'administration du collège Robert Lasneau

- mercredi 1er mai : je travaille, tu travailles, nous travaillons

- vendredi 3 mai 18h : exposition à la chapelle Saint-Jacques de Vendôme

- vendredi 3 mai 19h : assemblée générale de l'USV Union d'associations

- vendredi 3 mai 20h30 : soirée des partenaires de l'USV football  

Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 08:09

Triste record qui fait que notre pays comptent à ce jour 3 224 000 chômeurs de catégorie A (n'ayant exercé aucune activité dans le mois).

Et dans cette situation catastrophique au plan social et économique, le bilan de François Hollande c'est 322.000 chômeurs supplémentaires en moins d'une année, près de la moitié de la hausse constatée pendant les cinq années précédentes. Non seulement la courbe ne s'inverse pas contrairement aux déclarations incantatoires du locataire de l'Elysée, mais les destructions d'emplois s'accélèrent sous l'effet néfeaste de la politique engagée par le gouvernement socialiste.

Hollande promet que la courbe du chômage s'inversera d'ici la fin de l'année mais son ministre des finances, Pierre Moscovici envoit à la commission européenne un "programme de stabilité " budgétare fondé sur un recul de l'emploi de 0,6% soit 100.000 emplois supplémentaires qui seront détruits en 2013. Quel est le menteur des deux ?

Compte tenu de la croissance nulle voire de la récession que notre pays pourrait connaître, les perspectives de "re-création" d'emplois s'éloignent et sont estimées par le Ministère de l'économie et des finances à 2015, pas avant.

Voilà aujourd'hui où conduit "le changement c'est maintenant" : à la catastrophe économique et sociale, pendant que l'Allemagne ou la Grande Bretagne continuent de créer de la croissance et donc de l'emploi.     

Dans ce contexte les collectivités territoriales doivent être entièrement mobilisées pour contrebalancer les effets de la politique nationale. La dépense publique doit être massivement orientée vers l'attractivité économique, le développement du tissu d'entreprises, la préservation des commerces et de l'artisanat, la formation et l'innovation. La pression fiscale qui pèsent sur les ménages et écrase la compétitivité des entreprises doit être contenue strictement.

A Vendôme, le compte est loin d'y être et le chômage progresse plus vite encore qu'au plan national. Ce bilan socialiste au plan national et au plan local devra être sanctionné en 2014 pour que soient créées les conditions du redressement économique et social, pour retrouver croissance économique et emploi.

 

 

 

Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 07:58

Un article publié dans la Nouvelle République de ce jour intitulé "des enseignes publicitaires enfin plus discrètes" fait état de l'autosatisfecit de l'actuelle municipalité par la voix de son premier adjoint quant à sa décision de taxer les enseignes commerciales. L'article comporte une imprécision en rappelant que le barême national est appliqué : non! Madame Lockhart et sa majorité ont choisi d'appliquer le taux maximal, escomptant des récettes de l'ordre de 100.000 € par an.

Quel a été l'effet de cette décision prise sans concertation avec le tissu commercial de la ville?

Certes une diminution globale de la surface des grandes enseignes. Mais parallèlement nous assistons à une baisse des soutiens financiers de ces mêmes magasins au tissu associatif local, dans un contexte économique difficile. Plusieurs de ces associations vendômoises, qu'elles soient sportives ou culturelles m'ont alerté depuis la mise en place de cette taxation supplémentaire sur le retrait d'un certain nombre d'entreprises et de commerces des soutiens habituels sur lesquels elles pouvaient compter pour financer leurs activités.

Voici sans doute ce qu'il convient d'appeler des "dommages collatéraux" qui montrent que lorsque l'on taxe trop, l'on décourage l'initiative économique. L'article évoque "des réflexions  en cours sur les terrasses des cafés et des restaurants" (traduire : le projet de la ville de taxer) : allez, encore un petit effort, Madame Lockhart, pour finir de tuer le commerce en centre-ville...

La présence quasi anarchique de pancartes publicitaires aux entrées de la ville ainsi qu'aux abords des axes routiers principaux, elle, n'est pas en diminution, loin de là!

Plus cocasse enfin, l'actuelle municipalité entend lutter contre la présence des enseignes publicitaires mais fait fleurir depuis quelques mois quantité de panneaux sur des travaux en cours ou des projets qui ne verront peut-être jamais le jour. Ainsi plusieurs panneaux identiques se trouvent au coeur du quartier Rochambeau - qui ne fait à ce stade l'objet que d'une étude, sans aucune programmation ni aucun projet concret. -

Un énorme panneau s'érige devant la piscine indiquant des travaux prochains pour 12 millions d'€. En l'état actuel de l'avancement du dossier, le coût estimé d'un futur centre nautique tel que déterminé par le comité de pilotage est de 18 millions d'€ avec au mieux une ouverture du nouvel équipement fin 2017.

Ainsi les enseignes que l'actuelle municipalité appose partout dans la ville, en plus de contrevenir aux objectifs qu'elle a fixés à sa taxation des enseignes, ne sont ni plus ni moins que de la publicité mensongère.    

 

Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 08:18

Voici les manifestations publiques auxquelles je participe cette semaine à Vendôme et en Vendômois.

- mercredi 24 avril : 10h à 12h permanence en mairie annexe des Rottes. Comme chaque 2e et 4e mercredi de chaque mois, je me tiens à la disposition des Vendômois qui le souhaitent, sans rendez-vous préalable.

- jeudi 25 avril : 19h30, restaurant le Mercator, j'assiste à la remise des prix du civisme par le Rotary Club de Vendôme.

- vendredi 26 avril : 17h30, je participe à l'inauguration des nouveaux bâtiments de l'Hospitalet à Montoire.

- vendredi 26 avril : 20h, je participe à l'inauguration des travaux d'éclairage du stade de football de Saint-Amand Longpré.

- samedi 27 avril : 11h, je participe à la cérémonie à l'Hôtel de Ville, de remise des cartes d'électeurs aux jeunes de Vendôme nouvellement inscrits sur les listes électorales.

- samedi 27 avril : 20h, j'assiste au gala de boxe organisé par l'USV Boxe dans le cadre de finales régionales, au Lycée Ampère.   

- dimanche 28 avril : 11h, je suis aux côtés du monde combattant au monument aux morts de Vendôme pour la commémoration de la journée de la Déportation.

- dimanche 28 avril : 14h, je participe au Minotaure à la fête des enfants turcs de Vendôme dans le cadre de la fête nationale de la Turquie. 

 

Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 10:25

Désormais, je publierai régulièrement l'agenda des manifestations publiques et cérémonies auxquelles je participe. Vous pourrez ainsi m'y accompagner.

Mercredi 10 avril : 10h - 12h : j'effectue ma permanence bimensuelle en mairie annexe des Rottes, avenue Jean Moulin à Vendôme.

Mercredi 10 avril : 18h30 : je participe au comité de pilotage du projet de futur centre nautique.

Vendredi 12 avril : 10h : je suis au départ du Tour de Loir-et-Cher à Vendôme, rue de l'Abbaye.

Vendredi 12 avril : 21h : j'assite au concert "Mille choeurs pour un regard - Rétina" par la chorale de la Clés des chants à l'église de la Madeleine à Vendôme.

Samedi 13 avril : 15h30 : j'assiste à la conférence de Gérard Ermisse (Société archéologique) sur l'histoire du quartier Rochambeau au Minotaure de Vendôme.

Bonne semaine à tous. 

Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 00:27
Et Cahuzac finit par avouer l'inavouable. Le ministre du budget de Hollande , celui qui voulait instaurer "une République irréprochable " est un tricheur fiscal. Il a menti aux Français et contrairement aux précautions télévisuelles de JM Ayrault, c'est un mensonge d'Etat dont les responsabilités vont jusqu'au sommet de l'Etat. Car comment peut-on un seul instant imaginer que le président de la République - dans le cadre des moyens du renseignement - qui sont a sa disposition peut ignorer la situation. Si tel était le cas alors Hollande est juste un incapable et ce serait encore plus grave pour notre pays. A l'évidence , il est un menteur et moins d'une année apres son élection, il a perdu toute crédibilité . Il a déjà démontré ces jours-ci son absence totale de crédibilité sur le plan politique , celui de l'emploi, de la croissance et de la réduction du déficit , il n'a désormais plus aucune crédibilité morale. Celui qui donnait des leçons sur l'exemplarité laisse son vrai visage apparaitre a la face consternée de nos concitoyens: celui d'un digne héritier des années Mitterrand, de la République des copains et des coquins. Decidemment les socialistes ont un problème avec l'argent, la vérité et la morale. Si nous étions aux USA, la procédure d'impeachment serait déjà sur la table. M. Hollande veut sa réforme constitutionnelle : elle est trouvée , l'empechement à la française appliqué à lui-même.
Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 07:32

Hier soir, le conseil de la communauté du Pays de Vendôme donnait son avis sur la proposition de périmètre de la future intercommunalité autour de Vendôme. Sans surprise, la proposition validée par les 2/3 de la CDCI proposant un ensemble à 37 communes a majoritairement été rejeté. Sur les 22 conseils municipaux qui compose le SCOT, il est cependant à noter que 12 communes se sont favorablement prononcées.

Trois arguments utilisés par Catherine Lockhart et les zélateurs d'une évolution intercommunales réduite aux acquêts doivent être dénoncés.

En premier lieu, celui de la fiscalité qui exploserait sous le coup des charges nouvelles d'un périmètre trop élargi. La pression fiscale est déjà très forte pour le contribuable vendômois. Historiquement, les taxe locales sont dans la moyenne la plus élevée des villes de même taille. En 2003, la part intercommunale des taxes sur les ménages a été crée et a représenté une hausse de 12 points de fiscalité sur le territoire de la CPV, 8 points sur la ville de Vendôme. L'an passé, la hausse de ces taxes décidée par Madame Lockhart a été de 6%. La fiscalité a d'ores et déjà explosé sur notre territoire et l'ensemble est précisément de mieux répartir cet effort fiscal sur un territoire plus vaste. Les simulations des services fiscaux démontrent qu'à 22 communes, les taux sont très proches des taux actuels alors qu'à 37 communes, l'assiette s'élargissant, c'est 1% de baisse de la fiscalité sur les entreprises de Vendôme et de la CPV, 6% de baisse sur la taxe d'habitation et 21% sur la taxe foncière qui seraient acquis pour les contribuable de Vendôme et des communes de la CPV.

C'est d'ailleurs cette logique de mutualisation des charges et de répartitions des "risques" qui a présidée aux transferts massifs de compétences, d'équipements et de personnels de la ville de Vendôme à la CPV en 2003. Axphyxiée par le poids des charges, la ville centre était devant une impasse budgétaire et financière. Elle s'est donnée de l'air, mais c'est la communauté de communes qui suffoque aujourd'hui.

Si nous n'atteignons pas demain la masse critique en matière d'assiette fiscale, les projets de l'ancien cinéma ou de la piscine resteront de beaux projets...

L'élargissement signifierait une baisse de services à la population vendômoise car les demandes trop importantes du rural engorgerait les services actuels : comprendre que les estrangers des communes périphériques viendrait "piquer" les services existant dans la ville centre. Voici, un argument parfaitement infondé et malhonnête dans la bouche de celles et ceux qui ont le mot solidarité en étandard permanent ! Le minotaure, l'école de musique, la crèche sont des équipements et des services qui accueille d'ores et déjà des personnes hors de la CPV et hors du périmètre des 22 communes. Les équilibres de la demande et de l'offre ne seront pas rompus demain simplement en fusionnant des communautés. J'ajoute que les besoins et attentes des populations de Villeporcher ou Authon par exemple, ne sont pas les mêmes vis-à-vis du pôle central vendômois que celles  des habitants de Villerable ou de Meslay.

Prenons l'exemple de l'enfance, tous les modes de gardes sont présents sur notre territoire et ce sont les assistantes maternelles qui pour l'essentiel accueillent les jeunes enfants dans les communes rurales, celles de la CPV, comme celle des deux autres communautés. L'enjeu réside dans une meilleure coordination de l'offre, le partage d'expérience et de l'information, l'organisation d'un véritable réseau des offres en fonction des modes de garde. Elargissant le territoire pour la gestion de l'accueil de la petite enfance, il n'est nullement question de construire des crèches partout!

Certes, sur l'accueil périscolaire , les inquiétudes peuvent être forte, mais on les doit à Monsieur Peillon, à l'actuel gouvernement et à une réforme imposée dans l'urgence, sans concertation et sans les moyens donnés aux collectivités. Bref, la méthode socialiste.    

Troisième argument, il faut être raisonnable et prudent. Dans la période que nous connaissons, où l'Etat se prépare à étrangler les collectivités territoriales par des baisses masives et sans précédent de ses concours aux communes et aux communautés, alors que la crise économique s'intensifie sous le poids des mauvaises décisions du début du quinquennat Hollande et que le chômage explose à Vendôme comme partout en France, il faudrait être ... prudent. Personne n'imaginait que le conservatisme serait porté par la gauche et pourtant. Notre territoire vendômois, morcelé quasi balkanisé depuis 20 ans a pris du retard et souffre de handicaps de viellissement, de moindre attractivité. Il nous faut nous unir pour peser dans l'inévitable concurrence entre les territoires, il nous faut additionner pour qu'efficacité et solidarité soient mieux conjuguées, dans l'intérêt propre des habitants de Vendôme. Il nous faut être innovants, offensifs.

A la soustraction proposée par Cahterine Lockhart qui recroqueville Vendôme sur un petit territoire, je préfère l'addition de nos forces et de nos énergies pour tirer notre Vendômois vers le haut. 

Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 14:41

Samedi matin, le président socialiste de la Région, François Bonneau, inaugurait en grande pompe les travaux de restauration du Lycée professionnel André Ampère de Vendôme, flanqué de trois vice-présidents de la Région. Même le sénateur-maire socialiste de Romorantin avait fait le voyage. Oui! vraiment, le lycée Ampère samedi matin était "the place to be."

Après avoir admiré l'effective très belle réalisation architecturale qui redore la blason d'un établissement laissé en déshérence depuis tant d'années, venait l'heure des discours. Avec l'indispensable auto satisfecit du chef de l'exécutif régional sur l'effort déployé par la Région pour investir dans ce lycée c'est-à-dire ne répondre en réalité qu'à ses obligations élémentaires et ce qui fait le coeur des compétences légales du conseil régional.

Mais enfin, le plus cocasse restait à venir. Avec force démonstration oratoire et gestuelle, Monsieur Bonneau se lance dans un pladoyer en faveur de la revalorisation des filières tehcniques et professionnelles, de l'altenrance et de l'apprentissage. "Il faut revaloriser l'apprentissage si longtemps oublié", déclarait-il en substance. "C'est une responsabilité partagée avec l'Etat et nous affirmons notre volontarisme dans ce domaine ... etc."

Là où le bât blesse, et où l'on retrouve l'absence totale de scrupules si propre aux dirigeants socialistes locaux comme nationaux face à leurs incohérences, leur fausses promesses et à leurs annonce sans effet : la veille, la majorité socialiste à l'Assemblée nationale venait d'abroger la possibilité pour les jeunes à partir de 14 ans d'entrer en apprentissage, mesure dont le principal vice était d'avoir été instauré par le précédent gouvernement.

Et, une fois n'est pas coutûme, Madame Royal a fait oeuvre utile en dénonçant la suppression de celle-ci. Sur son compte Twitter, la présidente de la région Poitou-Charentes a évoqué une «regret­table suppression du droit pour des jeunes de 14 à 15 ans de se former par alternance». ­Elle a à juste titre égratigné ses "amis socialistes" en parlant d'une «idéologie dépassée, vu la gravité de l'échec scolaire."

Peut-être le président socialiste de la région Centre pourrait-il prendre exemple, au moins sur ce point, sur sa collègue de Poitou-Charentes.   

Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 08:33
Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pascalbrindeau
  • Le blog de pascalbrindeau
  • : partager mes idées, mon action d'élu local de Vendôme et du Vendômois.
  • Contact

Pour me contacter

BP 80054 - 41102 VENDOME CEDEX 

02 54 89 42 02

pascalbrindeau.depute41@gmail.com

     

Je reçois sur rendez-vous

Recherche

Liens