Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 14:36

Un conseil municipal riche d'enseignements ce 21 novembre à Vendôme. Deux délibérations me semblent symboliques de l'état actuel de la municipalité et des dérives de la désormais "candidate" Lockhart. Personne n'en doutait, elle confirme d'ailleurs dans la presse que sa décision était prise depuis le printemps. Elle se comporte comme telle depuis des mois tout en utilisant les moyens municipaux pour ce faire. Il a fallu un récent tract haut en couleur où Madame Lockhart parle surtout d'elle et si peu de notre Ville et de ses habitants, pour dissiper tout doute...

En ce 21 novembre, le conseil municipal était l'illustration de la dérive d'une municilaité en fin de course, contestée dans son fonctionnement et sa légitimité jusque dans ses propres rangs.

Tout d'abord la nomination d'un nouvel adjoint après la destitution de Florent Grospart, et ce alors que le précédent conseil municipal comportait  une délibération décidant de ne pas nommer un  nouvel adjoint, délibération qui avait été ajournée d'autorité et sans débat par Madame Lockhart, sans autre forme d'explication. L'explication nous l'avions ce 21 novembre, celui qui n'était pas adjoint mais l'un de ses soutiens les plus expressifs bénéficie ainsi de la générosité des contribuables vendômois. A la soupe Monsieur Callu ! Au plan national, le Front de gauche auquel il appartient n'a de cesse de critiquer et de manifester contre le gouvernement que Madame Lockhart soutient, et à Vendôme Patrick Callu élu "Front de gauche" est le meilleur zélateur d'une politique locale qui décline les errements de François Hollande au plan national. Pour Monsieur Callu, cela s'appelle sans aucun doute la "force des convictions" et "l'engagement citoyen..."

A quelques mois des élections, rien ne justifiait cette nomination d'autant que le désormais nouvel adjoint s'était déjà vu confié les dossiers retirés aux élus santionnés Frédéric Tricot et Florent Grospart, coupables du crime de lèse-majesté : avoir dit tout haut ce que les Vendômois pensent (et pas tout bas) : le bilan de Madame Lockhart est calamiteux.

Autre point illustratif, les décorations de Noël. 63.500 € avaient été voté dans une précédente décision pour des achats permettant - ainsi que nous l'imaginions, d'illuminer les rues commerçantes dont toutes ne le sont pas. 31.000 € minimum sur cette somme le sont en réalité pour l'achat et la mise en place de 3 sapins artificiels devant la facade de l'Hôtel de ville, sous les fenêtres de Madame Lockhart. Ce choix, en dehors de considération des jardiniers de la ville qui auraient eu à coeur de mettre en place et embellir des sapins naturels, certes de taille plus modeste mais d'un effet esthétique plus adapté, est proprement indécent dans la période que nous connaissons. Sans doute est-ce la trace indélébile de son bilan que Madame Lockhart souhaitait ainsi marquer avec ses trois sapins monumentaux....

A suivre ! 

imagesoupe.jpg 

 SAPIN--1-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by pascalbrindeau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pascalbrindeau
  • Le blog de pascalbrindeau
  • : partager mes idées, mon action d'élu local de Vendôme et du Vendômois.
  • Contact

Pour me contacter

BP 80054 - 41102 VENDOME CEDEX 

02 54 89 42 02

pascalbrindeau.depute41@gmail.com

     

Je reçois sur rendez-vous

Recherche

Liens